]> Mon petit coin de oueb
Au menu
Aller voir ailleurs si j'y suis
Robotique
Environnement
Systèmes embarqués
SE 2008
Technique
Communauté
Amis
Famille
Bandes Dessinées
Geeks
On finira tous à vélo ...

Combien une vache peut-elle produire d'électricité?

Quoi ! Mais une vache ça produit du lait pas d'électricité.

Mais ma bonne dame, nous sommes au 21ème siècle maintenant les poules ont des dents, des agriculteurs se chauffent en brûlant de la bouffe et les vaches peuvent produire de l'électricité.

Mais comment font-elle ?



Non ce n'est pas comme ça qu'une vache produit de l'électricité. (dessin de JDam).

Pour produire de l'électricité on utilise leurs cacas que l'on fait fermenter dans un digesteur.

Le principe est de faire fermenter le lisier ou le fumier dans une citerne hors présence d'oxygène pour récupérer du méthane. En brûlant ce méthane, il est possible de produire de l'électricité. Les vaches sont donc capables de produire de l'électricité.

Toute la question réside dans les ordres de grandeurs. Une UGB (Unité Gros Bétail dans le jargon agricole) produit 1,5m3 de biogaz par jour. Sachant qu'un mètre cube de biogaz permet de faire environ 2KiloWattHeure d'électricité on peut en déduire la production électrique potentielle d'une vache :

1.5x365x2 = 1095kWh par vache et par an

Mais bon peut-être que les kiloWattHeures ne sont pas très parlant. Pour se rendre compte des ordres de grandeurs il faut savoir qu'un foyer français moyen consomme 4500kWh d'électricité par an hors chauffage.

Donc une exploitation d'une quarantaine de vaches pourrait fournir de l'électricité pour 1095x40/4500 =~ 10 foyers.

Et si on méthanisait l'ensemble de la production de lisier bovin de la france, sachant que la france compte 20 millions de vaches, on produirait :

20e6 x 1095 = 21.9 milliard de kiloWattHeures = 22Twh

La consommation française d'électricité a été de 448,7Twh en 2002, la production électrique potentielle des vaches françaises représente donc :

(22e9/448e9)x100 =~ 5% de la consommation électrique française.

Non non, ce n'est pas du tout ridicule, car je n'ai compté que la production des vaches, mais on peut ajouter d'autres animaux comme les porcs pour augmenter cette production. De plus cette énergie est très intérressante car elle peut parfaitement remplacer les énergies fossiles utilisée aujourd'hui pour ajuster la production électrique.

Cette énergie pourrait donc permettre à la france d'avoir une production électrique non émetrice de CO2 en annulant la part du charbon, du pétrole et du gaz indispensable aux ajustements de production électrique.

En discutant avec un oncle agriculteur bio, autour d'une bonne tartine de rillette, je me suis rendu compte que j'avait vu très large dans mes calculs !

En effet, dans mon calcul je considère que l'on peut récupérer la totalité du fumier/lisier. Or le seul fumier qui est récupérable est celui qui est produit dans les batiments. Quand les vaches batifollent dans les champs, les bouses fertilisent directement la prairie et ne sont pas récupérées.

Évidemment, dans une optique d'agriculture durable il est difficile d'envisager de faire de l'élevage hors-sol (Dans un élevage hors sol les animaux restent enfermés toute l'année, et ne sortent que pour l'abatoire). Il ne faut donc considérer que le lisier produit l'hiver, quand les vaches restent à l'étable. Les vaches de mon oncle restent en moyenne 4 mois à l'étable, ce qui fait donc 1/3 des valeurs données plus haut.

Une vache ne produit donc plus que 1.5x4x30x2 = 360kWh par vache et par an.

Si je prend l'exemple de sa ferme qui a 72 UGB, elle pourrait donc produire une quantité annuelle d'électricité de :

1.5x4x30x72x2 = 25 620 kWh

Elle pourrait donc produire de l'électricité pour 6 foyers environ.

Quand à la production potentielle des vaches françaises, elle n'est plus que de 22x1/3 = 7.3TWh soit 1.6% de la consommation électrique française.

Sites à voir sur le sujet: